FAQ
ÉQUIPEMENTS

 FAQ FOIRE AUX QUESTIONS AQUADESIGN

FAQ STAND UP PADDLE

FAQ CANOE KAYAK

FAQ RAFTING

FAQ EAUX VIVES

FAQ EQUIPEMENTS

STAND UP PADDLE

CANOE KAYAK

RAFTING

NAGE EN EAUX VIVES CANYONING

EQUIPEMENTS

FAQ GILETS

POURQUOI IL Y A DES VALEURS ALLANT JUSQU'À 70N SUR MON GILET 50N ?

Pour comprendre cela, il faut faire la différence entre la flottabilité minimale requise pour l’obtention de la norme et l’indice de flottaison du gilet. La difficulté est que les deux s’expriment en Newtons (N).

Donc, pour répondre à la norme d’une aide à la flottabilité de 50N, norme ISO 12402-5, il faut respecter une flottabilité minimale en fonction de la masse de l’utilisateur :
Entre 25 et 40 kg : Une flottabilité minimale de 35 N
Entre 40 et 60 kg : Une flottabilité minimale de 40 N
Entre 60 et 70 kg : Une flottabilité minimale de 45 N
Plus de 70 kg : Une flottabilité minimale de 50 N

Lorsque l’on parle d’un gilet 50N, en réalité, on parle d’un gilet qui respecte la norme ISO 12402-5, c’est-à-dire une flottabilité minimale de 50N pour un utilisateur d’une masse de 70 kg.

Certains des gilets répondent strictement aux attentes minimales de cette norme, mais certains dépassent ces attentes minimales. C’est le cas du Centre Club, de l’Outdoor Club, du Twist Club, du Trisuli ou encore de l’Upano (…), ce sont des Aides à la flottabilité 50N, qui ont un indice de flottaison supérieur à ce qui est requis pour l’obtention de la norme. Au lieu d’avoir une flottabilité de 50N pour 70 kg, ces derniers ont une flottabilité de 70N pour 70 kg afin que le gilet ait une meilleure flottaison. C’est un choix propre au fabricant, nous estimons qu’en fonction de l’utilisation, il est plus judicieux de vous offrir une flottabilité supérieure.

Voici la différence :
Entre 25 et 40 kg : 40N au lieu de 35N
Entre 40 et 60 kg : 55N au lieu de 40N
Entre 60 et 70 kg : 70N au lieu de 45N
Plus de 70 kg : 70N au lieu de 50N

Exemple : Afin de faire un parallèle, pour obtenir son permis de conduire, il faut 20 points lors du test, néanmoins la grille d’évaluation compte 31 points. Que vous ayez 20, 25 ou 31 points, vous aurez le permis, ce qui compte c’est d’avoir au moins 20 points. Ici, c’est pareil, pour répondre à la norme, il faut au moins une flottabilité de 50N pour une personne de 70 kg. S’il y a plus de flottabilité que la norme l’exige, c’est un bonus vis-à-vis de la norme.

En revanche, pour vous, c’est un gilet d’aide à la flottabilité 50N Renforcé jusqu’à 70N. Il offre donc une flottaison plus importante.

QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE UN GILET D'AIDE À LA FLOTTABILITÉ 50N ET UN GILET DE SAUVETAGE 100N ?

Gilet d’aide à la flottabilité 50N :

  •  Usage : Un gilet d’aide à la flottabilité est destiné à être utilisé dans des eaux protégées où les secours sont généralement à proximité. Il garantit la flottabilité uniquement à une personne consciente qui peut maintenir sa position en surface.
  • Type de navigation : Convient pour des activités nautiques telles que le kayak, le stand-up paddle, le ski nautique… jusqu’à 2 milles nautiques (environ 3,2 km) d’un abri. Cela signifie qu’il est approprié pour des zones relativement proches des côtes ou des lieux de secours. Il est possible de naviguer jusqu’à 6 milles avec un gilet 50N, mais il ne suffit pas de l’avoir ; dans ce cas, il faut le porter.

Gilet de sauvetage 100N :

  • Usage : Conçu pour être utilisé dans des eaux protégées ainsi que dans des eaux intérieures. Il est spécifiquement conçu pour maintenir une personne, même inconsciente, en position stable, face en haut, dans l’eau, ce qui le rend adapté aux situations de sauvetage. Il offre une meilleure flottabilité et sécurité que le gilet d’aide à la flottabilité.
  • Type de navigation : Adapté pour des activités nautiques jusqu’à 6 milles nautiques (environ 9,6 km) d’un abri. Cela signifie qu’il est plus approprié pour des zones légèrement plus éloignées des côtes ou des points de secours que le gilet d’aide à la flottabilité.

La majorité de la gamme de gilets Aquadesign se compose de gilets d’aide à la flottabilité répondant à la norme 50N, offrant un équilibre optimal entre confort et sécurité pour la plupart des activités nautiques.

Cependant, pour assurer une sécurité maximale à nos jeunes aventuriers, nos gilets pour enfants sont conformes à la norme 100N, garantissant ainsi leur protection dans toutes les situations. Chez Aquadesign, notre priorité est d’offrir des solutions de flottaison adaptées à chaque besoin, afin que vous puissiez profiter de vos activités nautiques en toute tranquillité.

UN GILET DE SAUVETAGE EST-IL OBLIGATOIRE À BORD ? QUELS SONT LES RÉGLEMENTATIONS ?

La législation, notamment la Division 240 de la réglementation maritime française, encadre le port d’un gilet de sauvetage ou d’une aide à la flottabilité pour différentes navigations. Bien que les exigences varient selon les régions et les types de plans d’eau, une règle demeure constante : selon la Division 240, chaque embarcation doit disposer d’un dispositif de flottaison individuel pour chaque personne à bord, même si son port n’est pas toujours obligatoire. Voici une synthèse adaptée des exigences de la Division 240 concernant le port d’un gilet ou d’une aide à la flottabilité selon le type de navigation.

En mer/lac : En mer, jusqu’à 2 miles nautiques d’un abri, une aide à la flottabilité de 50 N est généralement suffisante. Au-delà de 2 miles et jusqu’à 6 miles, il faut emporter un gilet de 100 N ou porter un gilet de 50 N. En lac, une aide à la flottabilité 50N est nécessaire.

En rivière :

Jusqu’en classe III, un gilet d’aide à la flottabilité de 50 N est suffisant (indice de flottabilité de 50 N pour une personne de plus de 70 kg).
À partir de la classe IV, il faut choisir un gilet d’aide à la flottabilité renforcé de 50 N à 100 N minimum (indice de flottabilité minimum de 100 N pour une personne d’une masse supérieure à 70 kg). Dans ce cas, nous avons le Gilet Expedition Club ou Expedition Pro qui sont renforcés jusqu’à 140N.


Pour les enfants de moins de 30 Kg, il est obligatoire de porter un gilet de sauvetage répondant à la norme de 100N quelle que soit la zone de navigation
. Pour nos bambins, il y a le Gilet Piko et le Gilet Kid.

COMMENT CHOISIR SON GILET DE SAUVETAGE ?

Pour choisir le bon gilet d’aide à la flottabilité, il est important de prendre en compte plusieurs facteurs :

  • Type d’activité : Les gilets sont conçus différemment selon l’activité – que ce soit pour le kayak, la pêche, la voile, etc. Assurez-vous que le gilet est approprié pour votre activité spécifique.
  • Taille et ajustement : Un gilet doit bien s’ajuster à votre corps. Les gilets sont disponibles en différentes tailles, et beaucoup ont des sangles ajustables pour un ajustement personnalisé. Assurez-vous qu’il n’est ni trop serré ni trop lâche.
  • Flottabilité : La flottabilité est mesurée en newtons. Choisissez un gilet avec la flottabilité appropriée pour votre poids et votre niveau de compétence. Les nageurs expérimentés peuvent préférer moins de flottabilité, tandis que les débutants ou les non-nageurs peuvent avoir besoin de plus. Faites la différence entre la flottabilité de la norme et la flottabilité du gilet.
  • Confort et mobilité : Essayez le gilet pour vous assurer qu’il est confortable et ne limite pas vos mouvements, surtout si vous allez l’utiliser pour des activités sportives.
  • Visibilité : Les couleurs vives et les éléments réfléchissants peuvent aider à vous rendre plus visible dans l’eau, ce qui est particulièrement important dans les zones de navigation fréquentées.
  • Caractéristiques supplémentaires : Certains gilets offrent des caractéristiques supplémentaires comme des poches pour le rangement, des sifflets pour les situations d’urgence, ou des attaches pour des outils et équipements.
  • Normes de sécurité : Assurez-vous que le gilet est approuvé par les autorités compétentes dans votre région, comme la Garde côtière ou les normes européennes.

En prenant en compte ces aspects, vous pouvez choisir un gilet d’aide à la flottabilité qui vous offrira confort, sécurité et performance adaptés à vos besoins spécifiques.

 

COMMENT TESTER LA FLOTTABILITÉ D'UN GILET ?

En effet, une fois par an au minimum, il faut effectuer un contrôle des aides à la flottabilité.

Comment faire ?

La première chose à faire est d’effectuer un contrôle visuel et tactile pour vérifier le bon état des aides (tissu, coutures, éléments de fermeture…). Ensuite, il faut contrôler la flottabilité à l’aide d’un peson. Si vous n’en avez pas, suivez le protocole ci-dessous :

1- Lestez le gilet à l’aide d’une masse en acier (chaîne, poids) correspondant au minimum préconisé par la norme (voir le tableau ci-dessous).

2- Plongez le gilet dans un bac d’eau douce à température ambiante.

3- Videz au maximum l’air contenu dans le gilet par pression manuelle, et maintenez le gilet au fond jusqu’à disparition complète des bulles d’air.

4- Relâchez le gilet. S’il remonte à la surface, le test est positif. En revanche, s’il coule ou flotte entre deux eaux, le test est négatif.

Les aides à la flottabilité qui obtiennent un résultat négatif au test sont déclarées hors service et ne doivent plus être stockées à proximité de celles pouvant être utilisées.

 

Indice de Flottabilité du Gilet en Newton Poids du Lest en Kg
30 N 3.06 Kg
35 N 3.40 Kg
40 N 4,08 Kg
45 N 4,60 Kg
50 N 5.10 Kg
55 N 5,61 Kg
70 N 7,14 Kg
80 N 8.16 Kg
100 N 10,20 Kg
110 N 11.22 Kg
140 N 14.28 Kg

 

Outre le test, vous devez tenir à jour un fichier de suivi comprenant les éléments suivants :

 

  • Identification du gilet (numéro de série, qui se trouve sur l’étiquette intérieure du gilet)
  • Marque du gilet
  • Type de gilet
  • Taille du gilet
  • Date d’achat et de mise en service
  • Date et résultat des contrôles
  • Nom du contrôleur

QUELLE EST LA PORTÉE DU SIFFLET ?

Conformément à la norme ISO 12402-8:2006, le niveau de pression sonore à une distance de 5 mètres pour tous les essais effectués est en moyenne supérieur à 100 dB(A).

COMMENT STOCKER ET ENTRETENIR SON GILET ?

Pour stocker correctement votre gilet d’aide à la flottabilité, suivez ces étapes :

  1. Nettoyage : Après chaque utilisation, rincez le gilet à l’eau douce pour enlever le sel, le chlore et les impuretés. Ouvrez toutes les fermetures et nettoyez à l’intérieur et à l’extérieur.

  2. Séchage : Laissez le gilet sécher complètement à l’air libre, mais pas en plein soleil car les UV peuvent endommager le matériel.

  3. Inspection : Vérifiez l’état du gilet, y compris les coutures, les fermetures éclair, et les sangles. Assurez-vous qu’il n’y a pas de déchirures, de moisissures, ou d’autres dommages.

  4. Stockage : Une fois sec, rangez le gilet dans un endroit frais, sec, et bien ventilé. Évitez de le plier excessivement ou de mettre des objets lourds dessus pour ne pas déformer la mousse flottante. Ne le stockez pas en plein soleil ou dans un endroit humide.

  5. Maintenance régulière : Vérifiez périodiquement l’état du gilet même s’il n’est pas utilisé. Examinez-le pour des signes d’usure ou de dommages avant chaque saison ou sortie.

En suivant ces étapes, vous aiderez à prolonger la durée de vie de votre gilet d’aide à la flottabilité et à assurer qu’il reste en bon état et prêt à l’emploi lorsque vous en avez besoin.

FAQ NEOPRENE & VÊTEMENT TECHNIQUE

COMMENT ENTRETENIR UNE COMBINAISON NEOPRENE ?

L’entretien d’une combinaison en néoprène est crucial pour prolonger sa durée de vie et garantir son efficacité. Voici les étapes à suivre :

  1. Rinçage après chaque utilisation : Rincez votre combinaison à l’eau douce après chaque utilisation pour enlever le sel, le chlore et d’autres impuretés. Faites-le même si vous avez nagé dans une eau douce, car cela élimine les bactéries et les algues.

  2. Lavage : Lavez la combinaison occasionnellement avec un savon doux ou un shampoing spécialement conçu pour les combinaisons en néoprène. Évitez les détergents forts.

  3. Séchage : Égouttez votre combinaison à l’ombre et à l’envers, puis retournez-la pour sécher l’intérieur. Ne la suspendez pas directement au soleil, car les rayons UV peuvent dégrader le néoprène.

  4. Stockage : Une fois sèche, rangez votre combinaison dans un endroit frais, sec et sombre. Évitez de la plier pour ne pas créer de plis permanents. Il est préférable de la suspendre sur un cintre large ou de la poser à plat.

  5. Entretien des fermetures : De temps en temps, vérifiez et nettoyez les fermetures à glissière. Vous pouvez utiliser un lubrifiant spécifique pour fermetures éclair pour les garder en bon état de fonctionnement.

  6. Éviter les sources de chaleur et les produits chimiques : Ne mettez jamais votre combinaison près d’une source de chaleur directe ou dans une machine à laver ou un sèche-linge. Évitez également le contact avec des huiles, de l’essence, et d’autres produits chimiques qui peuvent dégrader le néoprène.

En prenant soin de votre combinaison en néoprène et en la traitant avec précaution, vous pouvez significativement prolonger sa durée de vie et ses performances.

comment choisir la combinaison dont j'ai besoin ?

Choisir la bonne combinaison en néoprène dépend de plusieurs facteurs, notamment l’activité que vous prévoyez de faire, les conditions de l’eau et vos préférences personnelles. Voici quelques conseils pour vous aider à faire le bon choix :

Type de néoprène : Chez Aquadesign, nous utilisons du Néoprène Double-face et du Néoprène Ultrastretch. Le Néoprène double-face est un tissu léger, résistant mais surtout thermorégulateur, qui permet de rester au chaud. Il est utilisé pour toutes les combinaisons jusqu’à une épaisseur de 4,0 mm. Le Néoprène Ultrastretch a les mêmes propriétés, mais il a la particularité d’être très souple, ce qui favorise une liberté de mouvement plus importante même sur de grosses épaisseurs. Il est donc utilisé pour des combinaisons d’une épaisseur supérieure à 4,0 mm.

Épaisseur du néoprène : L’épaisseur de la combinaison est exprimée en millimètres et varie de 2,5 mm à 7,0 mm. Plus l’eau est froide, plus vous aurez besoin d’une combinaison épaisse. Par exemple, pour des eaux très froides, une combinaison de 4,0 à 5,0 mm peut être appropriée, tandis que pour des eaux plus chaudes, une combinaison de 3,0 à 4,0 mm peut suffire. Pour des pratiques spécifiques comme l’hydrospeed, il faut se diriger vers une combinaison épaisse et très renforcée comme la combinaison Nagual.

Type de combinaison :

  • Intégrale : Couvre tout le corps et convient aux eaux froides.
  • Long john : Couvre les jambes et le tronc, convient aux eaux froides avec un boléro.
  • Boléro : Couvre le tronc et/ou la tête selon les modèles, idéal pour les eaux froides.
  • Shorty : Couvre le tronc et les cuisses, idéal pour les eaux tempérées.
  • Shorts : Pour les eaux chaudes, où vous avez besoin d’un peu de protection sans trop de chaleur.

Fermeture : Les fermetures arrière sont standard, mais certaines combinaisons offrent des fermetures avant ou sans fermeture pour plus de confort et de flexibilité.

Coutures : Les coutures cousues-collées offrent une meilleure protection contre l’eau froide, tandis que les coutures plates sont plus confortables mais peuvent laisser entrer plus d’eau.

Taille et ajustement : Une combinaison doit être ajustée mais confortable. Trop serrée, elle restreindra votre mouvement ; trop lâche, elle permettra à l’eau de circuler, réduisant l’isolation.

Activité prévue : L’utilisation d’une combinaison pour le kayak ou pour de l’hydrospeed n’est pas la même. Considérez la flexibilité et la protection nécessaires pour votre activité.

Renforts : Certaines combinaisons possèdent des caractéristiques supplémentaires telles que des renforts. Il existe plusieurs types de renforts : les renforts PU, les renforts latex, les renforts Supratex, ou encore les renforts spécifiques pour les combinaisons d’hydrospeed.

COMMENT FONCTIONNE L'ISOLATION THERMIQUE ?

L’isolation thermique avec une combinaison en néoprène fonctionne sur le principe de la rétention de chaleur corporelle et de la réduction de la conduction thermique. Voici comment cela se déroule :

  1. Matériau en néoprène : Le néoprène est une sorte de caoutchouc synthétique avec de bonnes qualités isolantes. Il est composé de millions de minuscules bulles de gaz enfermées dans le matériau, ce qui réduit la conductivité thermique. Les bulles d’air emprisonnées agissent comme des barrières à la perte de chaleur, gardant ainsi l’utilisateur au chaud.

  2. Épaisseur du néoprène : L’efficacité de l’isolation dépend en grande partie de l’épaisseur du néoprène. Plus la combinaison est épaisse, mieux elle peut conserver la chaleur. C’est pourquoi les combinaisons destinées à être utilisées dans des eaux très froides sont généralement plus épaisses.

  3. Ajustement serré : Une combinaison en néoprène doit être bien ajustée pour être efficace. Elle fonctionne en permettant à une très fine couche d’eau de s’introduire entre le néoprène et la peau. Le corps réchauffe cette eau, et le néoprène empêche ensuite cette chaleur de s’échapper. Si la combinaison est trop lâche, trop d’eau peut circuler, emportant la chaleur du corps.

  4. Réduction de la convection : En plus de limiter la conduction thermique, le néoprène aide également à réduire la perte de chaleur par convection. En empêchant l’eau froide de circuler constamment autour du corps, la combinaison minimise la perte de chaleur.

En résumé, une combinaison en néoprène isole thermiquement en piégeant une fine couche d’eau chauffée par le corps, en réduisant la conduction de la chaleur à travers le matériau lui-même, et en empêchant la circulation de l’eau froide autour du corps, minimisant ainsi la perte de chaleur par convection.

POURQUOI OPTER POUR UNE COMBINAISON NEOPRENE ?

Opter pour une combinaison en néoprène présente plusieurs avantages, particulièrement dans les activités aquatiques. Voici pourquoi elle est souvent le choix préféré :

  1. Isolation thermique : Le néoprène offre une excellente isolation thermique. Il aide à maintenir la chaleur corporelle, ce qui est crucial pour les activités dans l’eau froide, comme la plongée, le surf, ou la natation hivernale.

  2. Flottabilité : Le néoprène est un matériau flottant grâce aux bulles d’air qu’il contient. Cela peut aider à améliorer la flottabilité dans l’eau, un atout pour les nageurs et les plongeurs.

  3. Protection : Une combinaison en néoprène offre une protection contre les éléments. Elle protège la peau contre les abrasions, les coupures, les piqûres d’animaux marins et même contre les rayons UV.

  4. Durabilité : Le néoprène est un matériau robuste et élastique. Il peut résister à de nombreux facteurs de stress tels que le soleil, le sel, et le chlore, ce qui le rend idéal pour une utilisation régulière dans divers environnements aquatiques.

  5. Flexibilité : Malgré son épaisseur, le néoprène peut être assez flexible, permettant une gamme complète de mouvements. Cela est essentiel pour les sports aquatiques où la mobilité est clé.

  6. Variété : Les combinaisons en néoprène sont disponibles dans une variété d’épaisseurs et de styles pour s’adapter à différentes températures d’eau et à diverses activités aquatiques.

  7. Confort : Bien ajustée, une combinaison en néoprène peut être très confortable, agissant presque comme une seconde peau.

En choisissant une combinaison en néoprène, vous bénéficiez d’une isolation efficace, d’une protection accrue, et d’une meilleure performance dans les activités aquatiques, tout en restant confortable et en sécurité.

QU'EST-CE QU'UNE COMBINAISON D'HYDROSPEED ?

Une combinaison d’hydrospeed est un équipement spécialisé conçu pour les activités de nage en eaux vives, où les participants naviguent sur des rivières rapides ou des torrents en utilisant une planche flottante. Elle vise à offrir protection, isolation et confort tout en permettant une grande liberté de mouvement. La combinaison Nagual 7 mm d’Aquadesign est un exemple parfait de ce type de combinaison, intégrant des caractéristiques avancées pour une performance exceptionnelle. Voici comment elle intègre les caractéristiques essentielles d’une combinaison d’hydrospeed :

Isolation thermique : Il faut se diriger vers du néoprène de 7,0 mm afin d’avoir une isolation thermique supérieure, essentielle pour rester au chaud dans les eaux froides typiques des environnements d’hydrospeed.

Protection renforcée : Les caractéristiques distinctives de la combinaison Nagual, comme la mousse PVC de 10 mm avec enduction en caoutchouc sur la face avant et les protections supplémentaires en caoutchouc sur l’avant et aux fesses, offrent une protection robuste contre les chocs, les abrasions et les coupures. Cette protection est cruciale dans les eaux vives où le contact avec des rochers et d’autres obstacles est fréquent.

Durabilité : Une combinaison d’hydrospeed se doit d’être robuste et durable. Il faut une combinaison qui utilise des matériaux et des constructions conçus pour résister aux rigueurs des activités en eaux vives. Par exemple, la fermeture à glissière YKK® à l’arrière du mollet est réputée pour sa robustesse et sa fiabilité, garantissant que la combinaison reste sécurisée et en bon état, même après une utilisation répétée dans des conditions difficiles.

Confort et mobilité : Une combinaison d’hydrospeed doit permettre une large gamme de mouvements pour naviguer efficacement à travers les rapides. La Nagual 7 mm, avec sa conception soigneusement ajustée et sa gamme étendue de tailles, assure un ajustement confortable et sécurisé qui ne restreint pas la mobilité.

En résumé, une combinaison d’hydrospeed comme la Nagual 7 mm d’Aquadesign est plus qu’un simple vêtement. C’est un équipement essentiel qui fournit isolation thermique, protection, durabilité et confort, tout en permettant la liberté de mouvement nécessaire pour naviguer dans les eaux vives. Elle incarne toutes les caractéristiques nécessaires pour affronter les défis des sports aquatiques extrêmes, garantissant une expérience sûre et agréable.

QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE NEOPRENE ET NEOPRENE TITANIUM® ?

La différence principale entre le néoprène standard et le néoprène Titanium® réside dans la technologie et les performances. Le néoprène Titanium® de 1.5mm est une technologie avancée qui réfléchit et irradie la chaleur vers votre peau, offrant une isolation thermique comparable à celle d’un néoprène standard de 4.0mm. Cela signifie que bien qu’il soit plus fin, le néoprène Titanium® procure une chaleur équivalente à celle d’un néoprène plus épais, ce qui le rend idéal pour les sports aquatiques nécessitant une grande amplitude de mouvement.

Grâce à sa conception fine, le néoprène Titanium® est très confortable et agit comme une seconde peau, offrant une liberté de mouvement accrue tout en maintenant la chaleur. Il est plus léger que le néoprène standard, ce qui le rend plus agréable à porter pendant de longues périodes, notamment pour des activités telles que le kayak, le rafting et le stand up paddle. En somme, le néoprène Titanium® 1.5mm offre une meilleure isolation, plus de légèreté et un confort supérieur comparé au neoprène traditionnel.

QU'EST CE QUE LE FLEECETECH ?

Le Fleecetech est une technologie textile avancée conçue pour offrir une protection optimale contre le froid et l’humidité, tout particulièrement adaptée aux activités nautiques. Elle est structurée en plusieurs couches ayant chacune un rôle spécifique.

  1. Première couche déperlante : Cette couche externe est traitée pour repousser l’eau. Elle vous protège des éclaboussures et de la pluie légère, en gardant la surface externe du vêtement sèche. Cette caractéristique est cruciale pour les activités nautiques où le contact avec l’eau est fréquent.

  2. Seconde couche en polaire : Sous la couche déperlante se trouve une couche de polaire. La polaire est bien connue pour ses propriétés isolantes et sa capacité à retenir la chaleur du corps, ce qui en fait une couche idéale pour maintenir une température corporelle stable et confortable dans des conditions froides. Cette couche de polaire ajoute également une dimension de confort au vêtement, avec un toucher doux et agréable contre la peau.

En combinant ces deux couches, le Fleecetech assure non seulement une protection contre l’humidité et l’eau mais aussi une isolation thermique efficace. Cette technologie est particulièrement appréciée dans les vêtements destinés aux sports nautiques et aux activités extérieures par temps froid, car elle offre à la fois protection contre les éléments et confort thermique.

De plus, les vêtements conçus avec la technologie Fleecetech sont fabriqués dans des matériaux flexibles qui assurent une grande liberté de mouvement, un aspect crucial pour les sports et les activités nécessitant une grande amplitude de mouvement. Ainsi, le Fleecetech représente une solution complète pour ceux qui cherchent à rester au chaud, au sec, et confortables pendant leurs aventures en plein air par temps froid.

QUELS SONT LES DIFFÉRENTS TYPE DE RENFORT ?

Lorsqu’il s’agit de choisir entre des renforts en PU (polyuréthane), des renforts en latex ou en Supratex pour une combinaison en neoprène, plusieurs facteurs entrent en jeu, notamment la durabilité, la flexibilité, l’adhérence, ainsi que les considérations environnementales et allergiques. Voici une comparaison pour vous aider à décider :

RENFORTS EN PU (POLYURÉTHANE) :
Durabilité : Le PU est très résistant à l’abrasion et à la déchirure, ce qui en fait un excellent choix pour les zones très sollicitées comme les coudes et les genoux.
Flexibilité : Les renforts en PU maintiennent une bonne flexibilité, ce qui est crucial pour ne pas restreindre le mouvement pendant les activités nautiques.
Résistance à l’eau : Le PU n’absorbe pas l’eau, ce qui aide la combinaison à rester légère et à sécher plus rapidement.

RENFORTS EN LATEX :
Adhérence : Le latex a une surface naturellement adhérente, ce qui peut être bénéfique pour certaines activités où une prise supplémentaire est nécessaire.
Élasticité : Le latex est très élastique et peut s’étirer pour s’adapter aux mouvements du corps, bien que cela puisse aussi signifier qu’il s’use plus rapidement.
Spécificités : Le latex est généralement préconisé pour des activités où la recherche de l’adhérence est primordiale, comme le canyoning.

RENFORTS EN SUPRATEX :
Tissage et élasticité : Le Supratex n’est pas une enduction, c’est un renfort tissé, ce qui augmente la liberté de mouvement ainsi que le confort.
Résistance à l’abrasion : Le Supratex est extrêmement résistant à l’usure et à l’abrasion, rendant les zones renforcées très durables.
Résistance à l’eau : Comme le PU, le Supratex ne retient pas l’eau, aidant ainsi la combinaison à sécher rapidement et à rester légère pendant l’utilisation.

RENFORTS EN MOUSSE ENDUITE 10.0 MM (LONGJOHN NAGUAL) :
Protection maximale : Un renfort en mousse PVC de 10 mm est piégé entre deux couches de néoprène avec une enduction en caoutchouc sur la face avant.
Renfort 4 couches : Ce renfort forme un véritable coussin d’amortissement pour les chocs, primordial pour la nage en eaux vives.
Spécificités : Ce type de renfort est spécifique aux activités de nage en eaux vives.

FAQ PAGAIES

COMMENT CHOISIR SA PAGAIE ? Forme de la pâle ? Longueur ?

Choisir la bonne pagaie est crucial pour une expérience de pagayage confortable et efficace. Voici les critères à considérer pour faire le bon choix :

  1. Activité pratiquée : Identifiez le type de pagayage que vous allez pratiquer. Les pagaies de kayak, canoë, SUP, et rafting ont des conceptions différentes pour répondre aux besoins spécifiques de chaque activité.
    • Kayak : Pour la pratique du Kayak il faut une pagaie Double (Une pâle de chaque côté)
    • Canoë/ Rafting : Pour la pratique du Canoe ou du Rafting, il faut une pagaie Simple (Une seule pâle).
    • SUP : C’est une pagaie avec une seule pâle d’une forme spécifique.
  2. Longueur de la pagaie :
    • Kayak : La longueur dépend de la largeur de votre kayak et de votre taille. Les kayaks plus larges nécessitent des pagaies plus longues.
      Par exemple pour un kayak d’une largeur de 95 à 100 cm on préconise en général une longueur de pagaie de 220 cm.
    • Canoë : La pagaie doit généralement atteindre votre épaule ou votre menton lorsque vous êtes debout à côté d’elle.
    • SUP : La pagaie doit être environ 20 à 30 cm plus longue que vous pour permettre une posture droite.
      Pour l’ajuster, le plus simple est de lever la main au dessus de votre tête en cassant le poignée, la pagaie doit toucher vos doigts.
  3. Matériau :
    • Aluminium : Durable et abordable, mais un peu plus lourd.
    • Fibre de carbone et fibre de verre : Léger et performant, mais un peu plus onereux.
  4. Forme de la pale :
    Asymétrique et large : Pour une propulsion rapide et puissante, idéale pour l’eaux vives. Par exemple, la pagaie Attak.
    Étroite : Ideal pour une navigation en mer. Par exemple la pagaie Viva
  5.  Angle de la Pâle :
    • Pagaies à pale droite : Généralement plus adaptées aux débutants, elles sont plus intuitives à utiliser.
    • Pagaies à pale inclinée : Offrent une meilleure efficacité pour les coups de pagaie avancés. Adaptable pour gauchers et droitiers.
  6. Ajustabilité :
    • Certaines pagaies sont ajustables en longueur et en angle, offrant une polyvalence pour différents utilisateurs ou conditions.
  7. Poids : Une pagaie plus légère réduit la fatigue, mais peut être plus chère.

EN KAYAK, 1, 2 ou 4 parties pour ma pagaie ?

Lors du choix d’une pagaie de kayak, l’une des décisions à prendre est le nombre de parties qui la composent. Les pagaies peuvent être monobloc (1 partie) ou démontables (2 ou 4 parties). Voici les avantages et inconvénients de chaque type :

  1. Pagaie monobloc (1 partie) :

    • Avantages :
      – Solidité : Pas de points de jonction signifie moins de risques de casse ou d’usure.
      – Performance : Offre souvent une meilleure transmission de puissance car elle est plus rigide.
    • Inconvénients :
      Transport et stockage : Plus difficile à transporter et à stocker, surtout si vous avez un petit véhicule ou un espace de rangement limité.
  2. Pagaie démontable en 2 parties :

    • Avantages :
      – Ajustabilité : Certains modèles permettent d’ajuster l’angle des pales pour différents styles de pagayage.
      – Portabilité : Plus facile à transporter et à ranger.
    • Inconvénients :
      – Solidité : Le point de jonction peut être un point faible potentiel.
      – Performance : Peut être légèrement moins rigide qu’une pagaie monobloc.
  3. Pagaie démontable en 4 parties :

    • Avantages :
      – Ultra-portabilité : Encore plus facile à transporter et à ranger, idéale pour les voyages ou les petites voitures. Les pagaies rentrent dans le sac de transport du Kayak ! 
      – Ajustabilité : Comme avec les pagaies en 2 parties, l’angle des pales peut souvent être ajusté.
    • Inconvénients :
      – Performance : Peut être la moins rigide des options, potentiellement moins efficace en termes de transmission de puissance.
      – Solidité : Plus de points de jonction peuvent signifier un risque accru de casse ou d’usure.

La décision dépendra de vos priorités personnelles :

  • Pour la performance maximale et la solidité : Une pagaie monobloc pourrait être préférable.
  • Pour un bon équilibre entre performance et portabilité : Une pagaie en 2 parties est souvent un bon choix.
  • Pour la portabilité maximale et le gain de place : Une pagaie en 4 parties est idéale, surtout si vous voyagez fréquemment ou avez un espace de rangement très limité.

Il est également important de considérer le type de kayak que vous utilisez, votre style de pagayage, et la fréquence à laquelle vous prévoyez de transporter votre pagaie.

COMMENT PAGAYER AVEC MON STAND UP PADDLE ?

ffPour pagayer efficacement avec un stand-up paddle board (SUP), suivez ces étapes :

  1. Positionnement : Tenez-vous au milieu de la planche, les pieds parallèles, à peu près à la largeur des épaules. Gardez les genoux légèrement fléchis pour l’équilibre.

  2. Prise en main de la pagaie : Une main doit être en haut du manche (sur la poignée) et l’autre plus bas, à une distance confortable. La pagaie doit être tenue de sorte que lorsque la pale est dans l’eau, le côté convexe soit face à vous.

  3. Coup de pagaie : Penchez-vous légèrement en avant et plongez la pale de la pagaie dans l’eau près de la planche, en veillant à ce qu’elle soit bien immergée. Poussez ensuite la pale à travers l’eau en gardant votre bras supérieur tendu et en utilisant votre torse pour la puissance, pas seulement vos bras.

  4. Retrait : Une fois la pale passée légèrement derrière votre position, sortez-la de l’eau pour préparer le prochain coup.

  5. Changement de côté : Pour maintenir une ligne droite, vous devrez changer la pagaie de côté régulièrement. Faites-le en inversant vos mains et en répétant le mouvement de l’autre côté.

  6. Équilibre : Gardez votre regard à l’horizon, pas sur vos pieds. Cela vous aidera à maintenir votre équilibre.

  7. Sécurité : Portez toujours le leash de la planche à votre cheville pour rester en sécurité. Il est conseillé de porter un gilet d’aide à la flottabilité.

Pratiquez dans des eaux calmes pour commencer, et une fois que vous aurez pris confiance, vous pourrez essayer des conditions plus difficiles. Bonne navigation !

QU'EST-CE QU'UN MANCHON DE PAGAIE ?

Un manchon de pagaie est un accessoire pour le kayak conçu pour garder les mains au sec et au chaud tout en pagayant. Voici quelques détails clés à son sujet :

Protection contre les éléments : Les manchons sont conçus pour protéger les mains du pagayeur contre l’eau froide, le vent, et parfois même la pluie ou la neige. Ils créent une sorte de barrière entre les mains et les éléments extérieurs.

Matériaux : Ils sont souvent fabriqués en néoprène comme le Manok ou en matériaux techniques isolants et imperméables pour fournir chaleur et confort. Certains modèles peuvent être doublés de fleece pour une isolation supplémentaire, comme le Bounter .

Installation : Les manchons s’attachent généralement autour de la pagaie de kayak, formant une manche dans laquelle le pagayeur peut insérer ses mains. Ils permettent ainsi de continuer à pagayer efficacement tout en gardant les mains protégées.

Conception : Beaucoup sont conçus pour permettre un accès facile et rapide aux mains, afin que le pagayeur puisse les sortir et les remettre dans les manchons rapidement et sans effort.

Utilisation : Ils sont particulièrement utiles dans les conditions froides ou humides, où garder les mains au sec et au chaud est essentiel pour le confort et la sécurité du pagayeur.

En résumé, un manchon de pagaie est un accessoire de kayak destiné à offrir confort et protection pour les mains dans des conditions météorologiques défavorables.

QUELLES PAGAIES SONT ORIENTABLES POUR GAUCHERS ET DROITIERS ?

Les pagaies adaptées à la fois pour les gauchers et les droitiers sont généralement celles qui offrent une orientation de pale ajustable. Chez Aquadesign, ce sont les pagaies 2 et 4 parties qui proposent cette fonctionnalité. Voici comment elles fonctionnent et pourquoi elles conviennent aux deux types d’utilisateurs :

  1. Angle de la pale orientable : Ces pagaies permettent d’ajuster l’angle de la pale (également appelé “feathering”). L’angle peut être modifié pour s’adapter à la préférence du pagayeur, qu’il soit gaucher ou droitier. Un angle approprié peut améliorer l’efficacité du coup de pagaie et réduire la fatigue. Sur les pagaies orientables Aquadesign, il y a généralement 3 positions : -60°, 0° et 60°.

  2. Pagaies 2 et 4 parties : Ces désignations se réfèrent au nombre de pièces que la pagaie peut être démontée. Une pagaie 2 parties peut être divisée en deux morceaux, tandis qu’une pagaie 4 parties peut être divisée en quatre. Ce design rend les pagaies plus portables et faciles à ranger. Le fait qu’elles soient démontables permet également d’ajuster l’orientation de la pale plus facilement.

  3. Facilité d’utilisation : Pour ajuster l’angle, il suffit généralement de défaire un clip, de régler la pale à l’angle désiré. C’est rapide, et vous n’avez besoin d’aucun outil.

  4. Polyvalence : Ces pagaies sont idéales pour les personnes qui partagent leur équipement, car elles peuvent être ajustées selon les besoins spécifiques de chaque individu, qu’il soit gaucher ou droitier.

  5. Conseils : Si vous êtes incertain de l’angle qui vous convient le mieux, il est souvent conseillé de commencer avec un angle faible et de l’ajuster au fur et à mesure que vous gagnez en expérience et en confort avec votre technique de pagayage.

En résumé, les pagaies 2 et 4 parties avec un angle de pale orientable d’Aquadesign sont une excellente option pour les pagayeurs, qu’ils soient gauchers ou droitiers.

QUEL ANGLE DE RÉGLAGE POUR MA PAGAIE KAYAK ?

L’angle de réglage de la pagaie de kayak, souvent appelé “feathering”, peut varier en fonction de votre style de pagayage, des conditions de l’eau, et de vos préférences personnelles. Voici quelques lignes directrices générales :

 

  1. 0° (non feathered) : Les pales de la pagaie sont alignées. C’est le réglage le plus intuitif et le plus facile pour les débutants. Il convient à la plupart des situations et réduit la complexité de la coordination entre les mains.
  2. -60° ou 60° (feathered) : Ces angles sont conçus pour réduire la résistance du vent sur la pagaie hors de l’eau. Un angle feathered est souvent préféré par les pagayeurs intermédiaires à avancés, en particulier dans des conditions venteuses ou pour de l’eau vive où le contrôle et l’efficacité sont critiques.
    • Droitiers : Si vous êtes droitier, un angle de 60° est généralement recommandé. Cela signifie que lorsque vous tenez la pagaie avec votre main droite fixe (ne tournant pas la pagaie), la pale qui entre dans l’eau est inclinée de manière à réduire la résistance du vent pendant que l’autre pale est hors de l’eau.
    • Gauchers : Si vous êtes gaucher, vous pouvez préférer un angle de -60°. Cela est l’inverse de la configuration pour les droitiers, avec la main gauche comme main fixe.

Important à noter :

  • Comfort et préférence personnelle : Bien que ces recommandations soient basées sur la majorité des pagayeurs, il est essentiel de choisir l’angle qui vous semble le plus confortable et efficace. N’hésitez pas à expérimenter avec les différents réglages pour trouver votre préférence personnelle.
  • Changement de main dominante : Si vous changez la main qui tient la pagaie sans tourner (main fixe), vous devrez peut-être inverser l’angle pour maintenir l’efficacité et le confort.

Il est bon de commencer avec un angle de 0° si vous êtes débutant, puis d’expérimenter avec les angles feathered à mesure que vous devenez plus confortable avec votre technique de pagayage. Cela vous permettra de comprendre personnellement l’impact de l’angle sur votre pagayage et de choisir le meilleur réglage pour votre style.

PAGAIE SUP 1, 2,OU 3 PARTIES ? QUE CHOISIR ?

Le choix entre une pagaie de stand up paddle (SUP) à 1, 2 ou 3 parties dépend de vos besoins spécifiques, de votre mode de transport, de stockage, et de la fréquence d’utilisation. Voici les caractéristiques de chaque type :

Pagaie à 1 partie (fixe) :

Performance : Offre généralement les meilleures performances. Étant d’une seule pièce, elle est souvent plus rigide et transmet mieux la puissance.
Personnalisation : Peut être coupée à la longueur exacte pour l’utilisateur, offrant une expérience sur mesure.
Transport et stockage : Moins pratique pour le transport et le stockage car elle ne peut pas être démontée. Idéale si vous avez beaucoup d’espace ou si vous pouvez pagayer près de chez vous.

Pagaie à 2 parties :

Compromis : Offre un bon compromis entre performance et commodité. Elle est plus facile à transporter et à stocker qu’une pagaie à 1 partie, tout en conservant une bonne rigidité.
Réglabilité : La longueur est généralement ajustable, ce qui permet à différents utilisateurs de l’adapter à leur taille.
Utilisation : Bon choix pour ceux qui ont un espace de stockage limité ou qui voyagent avec leur équipement mais qui ne veulent pas sacrifier trop de performance.

Pagaie à 3 parties :

Portabilité maximale : Extrêmement facile à transporter et à stocker. Elle peut être démontée en trois pièces, ce qui la rend idéale pour les voyages ou pour les personnes ayant un espace de stockage très limité.
Polyvalence : Comme la version à 2 parties, sa longueur est généralement ajustable, la rendant adaptable à différents utilisateurs.
Performance : Bien qu’elle soit la plus pratique en termes de portabilité, elle peut être légèrement moins rigide que les autres types, ce qui peut affecter la performance et la sensation de pagaie.

Que choisir ?

Performances et utilisation régulière : Si vous pagayez fréquemment et que les performances sont une priorité, une pagaie à 1 partie pourrait être le meilleur choix.
Équilibre entre performance et commodité : Si vous avez besoin d’un peu plus de commodité pour le transport et le stockage mais que vous voulez toujours de bonnes performances, optez pour une pagaie à 2 parties.
Voyageurs et portabilité : Si vous voyagez souvent avec votre équipement ou si vous avez un espace de stockage très limité, une pagaie à 3 parties est probablement le meilleur choix.

QU'EST-CE QU'UN FLOTTEUR PAGAIE ?

Un flotteur de pagaie est un dispositif de sécurité pour le kayak, généralement gonflable, qui se fixe à l’extrémité de la pagaie pour fournir une flottabilité supplémentaire. Cela aide le kayakiste à remonter à bord de son embarcation après un chavirage en créant un point d’appui stable. Voir notre flotteur pagaie Swimm.

FAQ JUPES KAYAK

COMMENT CHOISIR LA BONNE JUPE KAYAK ?

Pour choisir la bonne jupe de kayak, considérez les points suivants :

  • Mesure du cockpit : Mesurez la longueur et la largeur du cockpit de votre kayak pour trouver une jupe compatible.
  • Matériau :
    – Nylon : Respirant et flexible, adapté pour les eaux calmes.
    – Néoprène : Plus étanche et résistant, idéal pour les eaux froides et agitées, parfait pour l’eaux vives.

     

  • Type de jupe : Afin de choisir la taille d’hiloire adaptée, il faut prendre les mesures de l’hiloire de votre kayak et les comparer aux guides des tailles des Jupes de kayaks.
    • Petit hiloire : Pour les cockpits plus petits et étroits.
    • Grand hiloire : Pour les cockpits plus grands et plus larges.
    • Slalom : Spécialement conçue pour être ajustée et résistante pour le kayak de slalom.
  • Taille de la cheminée : Assurez-vous qu’elle corresponde à votre tour de taille pour un ajustement confortable et étanche.

SI LE KAYAK SE RETOURNE, VAIS-JE RESTER COINCÉ ?

Non. Bien évidemment, toutes nos jupes de kayak sont équipées d’une poignée de sécurité positionnée à l’avant de la jupe. Il suffit de la tirer vers soi pour se libérer rapidement.

JUPE DE KAYAK EN NYLON OU EN NEOPRENE ?

  1. Jupe en nylon :

    • Avantages :
      • Légèreté : Les jupes en nylon sont généralement plus légères, ce qui peut être bénéfique pour le transport et la manipulation.
      • Facilité d’utilisation : Elles sont souvent plus faciles à mettre et à enlever, ce qui peut être un avantage pour les débutants ou pour ceux qui prévoient de sortir et d’entrer fréquemment dans leur kayak.
      • Prix : Généralement, les jupes en nylon sont moins chères que celles en néoprène.
    • Inconvénients :
      • Moins étanche : Le nylon n’est pas aussi étanche que le néoprène, donc il peut laisser passer un peu d’eau, surtout dans les conditions plus agitées.
      • Durabilité : Peut être moins durable que le néoprène en fonction de la qualité et de l’utilisation.
  2. Jupe en néoprène :

    • Avantages :
      • Étanchéité : Le néoprène offre une meilleure étanchéité, ce qui est essentiel dans les eaux agitées ou pour les kayakistes qui souhaitent rester au sec.
      • Isolation : Le néoprène fournit une meilleure isolation contre le froid, ce qui peut être crucial dans les environnements plus froids.
      • Durabilité : En général, les jupes en néoprène sont plus durables et résistent mieux à l’usure.
    • Inconvénients :
      • Prix : Elles sont généralement plus chères que les jupes en nylon.

En fin de compte, le choix entre une jupe en nylon et une en néoprène dépendra de vos besoins spécifiques, du type d’eau où vous pagayez, de la fréquence de votre pratique, et de vos préférences personnelles en matière de confort et de budget.
Si vous êtes un débutant ou si vous pagayez principalement dans des eaux calmes, une jupe en nylon pourrait suffire. Cependant, si vous êtes un kayakiste expérimenté affrontant des eaux plus turbulentes ou froides, une jupe en néoprène pourrait être un meilleur investissement.

FAQ POMPES & GONFLEURS

POMPE MANUELLE OU GONFLEUR ÉLECTRIQUE ?

Lors du choix entre une pompe manuelle haute pression et un gonfleur électrique pour gonfler un stand-up paddle board, un raft ou un kayak, plusieurs facteurs doivent être pris en compte. Voici une analyse des avantages et des inconvénients de chacun, suivie d’une conclusion.

Pompe Manuelle Haute Pression

Avantages :

  1. Indépendance énergétique : Pas besoin d’électricité ou de batteries, ce qui est idéal pour les endroits éloignés.
  2. Contrôle précis : Permet un gonflage à la pression exacte souhaitée.
  3. Portable et légère : Facile à transporter et ne prend pas beaucoup de place.

Inconvénients :

  1. Effort physique : Cela peut être fatigant, surtout pour gonfler des objets de grande taille ou à haute pression.
  2. Temps de gonflage : Peut prendre plus de temps qu’un gonfleur électrique, surtout pour les grands volumes.
  3. Usure physique : Une utilisation répétée peut être éprouvante pour le corps.

Gonfleur Électrique

Avantages :

  1. Rapidité : Gonfle beaucoup plus rapidement qu’une pompe manuelle.
  2. Effort minimal : Pas besoin d’effort physique, ce qui est idéal pour les personnes ayant des restrictions de mobilité ou ne souhaitant pas s’épuiser avant l’activité.
  3. Consistance : Fournit une pression constante et peut souvent être réglé pour s’arrêter automatiquement à la pression souhaitée.

Inconvénients :

  1. Dépendance énergétique : Nécessite une source d’électricité ou de batteries, ce qui peut être problématique dans des zones isolées.
  2. Portabilité : Souvent plus lourd et encombrant qu’une pompe manuelle.
  3. Bruit : Peut être assez bruyant pendant l’utilisation.

Conclusion

Le choix entre une pompe manuelle haute pression et un gonfleur électrique dépend largement de vos besoins spécifiques et de votre situation. Si vous privilégiez la portabilité, l’indépendance énergétique et ne vous dérangez pas de fournir un effort physique raisonnable, une pompe manuelle haute pression pourrait être le meilleur choix. En revanche, si vous recherchez la commodité, la rapidité et voulez éviter l’effort physique, un gonfleur électrique serait plus approprié. Considérez également l’environnement dans lequel vous prévoyez d’utiliser l’équipement. Pour des endroits isolés sans accès facile à l’électricité, la pompe manuelle est clairement avantageuse. Pour un usage régulier ou pour gonfler plusieurs objets, un gonfleur électrique pourrait justifier son coût et son encombrement supplémentaire.

PUIS-JE DÉGONFLER UN OBJET AVEC MA POMPE ?

Oui, vous pouvez dégonfler un objet avec votre pompe si elle possède un mode “deflate”. Voici comment cela fonctionne généralement et quelques points à considérer :

Comment ça fonctionne :

  1. Mode Deflate : Les pompes avec un mode “deflate” peuvent inverser le flux d’air, aspirant l’air de l’objet au lieu de le pousser à l’intérieur. Cela permet un dégonflage rapide et efficace.
  2. Raccordement : Vous raccordez simplement la valve de l’objet à la pompe, tout comme vous le feriez pour le gonfler, mais vous le raccorder sur le côté ” deflate”.

Points à considérer :

  • Rapidité : Le dégonflage avec une pompe est généralement beaucoup plus rapide que de laisser l’objet se dégonfler naturellement ou en essayant de pousser manuellement l’air hors de celui-ci.
  • Efficacité : Cela peut également aider à retirer plus d’air que le dégonflage manuel, ce qui est particulièrement utile pour le stockage ou le transport, car l’objet peut être plié ou roulé plus compactement.

En résumé, si votre pompe est équipée d’un mode “deflate”, vous pouvez l’utiliser pour dégonfler efficacement et rapidement vos objets gonflables. C’est une fonctionnalité pratique qui ajoute une polyvalence supplémentaire à votre équipement.

QU'EST CE QU'UNE POMPE DE CALE ?

Une pompe de cale manuelle est un dispositif simple et fiable utilisé pour évacuer l’eau de la partie la plus basse d’un bateau, la cale.
Elle nécessite une action physique pour pomper l’eau hors du bateau. Bien qu’elle demande un effort manuel, sa simplicité lui confère une grande fiabilité et la rend utile dans des situations où l’alimentation électrique est indisponible. 

La Bilge Pump Aquadesign est donc une pompe de sécurité, compacte elle a pour but de vous assurer la sécurité à bord.

où puis-je trouver un embout de pompe ?

Les embouts de pompe sont disponibles à la vente en ligne sur ce site.

Nous vous invitons à suivre le lien suivant pour découvrir les embouts de pompe et gonfleurs disponibles : embout de pompe

OÙ PUIS-JE TROUVER UN JOINT DE POMPE ?

Chaque pièce détachée n’est pas encore disponible sur le site.

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez, n’hésitez pas à lancer un chat pour nous le demander !

CONTACT

Tel : 04 92 79 77 03
Du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30

Live Chat
Une question ? Cliquez sur la pastille en bas à droite.

Contactez-nous !
Il vous suffit de remplir le formulaire de contact.

blog

Découvrez nos articles, astuces et conseils

GARDEZ LE CONTACT

NEWSLETTER

010305

Spécialistes du gonflable depuis 1988 !

1264 Avenue de traversetolo
04700 Oraison
France

© 2023 Mooving Sarl.